Clicky



I) Les terres cuites
   1) Les matières premières
   2) La pose
II) Les pierres naturelles
III) Les pavés
   1) Les pavés en pierre naturelle
   2) Les pavés béton
   3) La pose


































Photos non contractuelles,
utilisées pour illustration.

I) Les terres cuites


C'est une matière obtenue par la cuisson d'argile (ou glaise). Utilisée pour réaliser des poteries, des sculptures et comme matériau de construction pour la fabrication de briques, tuiles ou carreaux.
Aujourd'hui, « terre cuite » désigne souvent une céramique restée poreuse en son cœur (particulièrement au Québec), par opposition au grès ou à la porcelaine qui sont des matières étanches (porosité négligeable).
La terre cuite est très solide une fois durcie.

1) Les matières premières


- Les matières malléables : les argiles.
- Les matières dégraissantes (donnent aux carreaux leur stabilité dimensionnelle pendant la cuisson) : les sables, les chamottes, etc.
Exemple de composition de pâte :
        Terre cuite :      70 à 85% argiles rouges
                                   15 à 30% chamotte

La terre cuite est l'un des plus anciens matériaux artificiels de construction.

2) La pose


La terre cuite non émaillée est très appréciée des professionnels et des utilisateurs pour sa résistance, son confort et ses qualités thermiques (stockage et diffusion de la chaleur très appréciable dans les maisons bioclimatiques). Elle convient parfaitement au chauffage par le sol.
Pour obtenir un mélange homogène des carreaux, il est recommandé de les acheter en une seule fois puis de les mélanger. Il est donc important de bien dimensionner la surface à couvrir. Plusieurs dispositions sont possibles : alignés, décalés, composition autour d'un «tapis" central...
Il existe deux types de pose :
  • La pose collée s'effectue avec un mortier colle prêt à l'emploi. Cette méthode réduit le temps de séchage et permet donc de disposer plus rapidement des lieux.
  • La pose traditionnelle s'effectue sur un mortier de 4 à 5 centimètres minimum et permet donc une plus grande variabilité des épaisseurs.


II) Les pierres naturelles


Un sol de pierre naturelle , c'est une grande variété de tons et de nuances, une bonne résistance à l'usure, un entretien simplifié et la possibilité d'inclure une isolation phonique ou thermique.
Les principales roches utilisées en construction sont le granite, le calcaire, le grès, la pierre meulière, la marne, l'ardoise et le marbre.

La pose


Calepinage :
Il faut commencer par l'évaluation des quantités - dépendant du choix des formats - prévoir 5% de plus que la surface à couvrir, 10% en cas de pose en diagonale.
Opérations préliminaires :
nettoyage du plan de pose.
La pose traditionnelle :
Utilisation de mortier de ciment :
  • Préparation du support de pose qui sera composé de ciments ou de sable ou éventuellement de chaux. Laisser sécher 2 mois environ.
  • Réaliser une coupure de capillarité ou de désolidarisation par l'interposition d'un film imperméable (film polyéthylène, feutre bituminé...).
  • Préparation du mortier de pose avec environ 200 kg de liant par M3 de sable blanc propre et eau propre. Epaisseur 2 à 6 cm. Possibilité de faire passer des conduits de chauffage ou électrique.
  • Les dalles sont mises en place par rang sans les mouiller auparavant.
  • Les joints périphériques doivent rester libres, les joints entre dalles seront de 3 mm ou plus, et au-delà de 40 m², 5 mm.
  • Scellement des joints au ciment blanc ou coulis répandu à la raclette.
La pose avec adhésifs :
Le béton de support doit être vieux de 2 mois au moins.
  • Pose au ciment colle blanc sur une épaisseur de 5 à 10 mm, fractionné avec des joints de 3 mm (et 5 mm au-delà de 40 m²)
  • Scellement des joints au ciment blanc.


III) Les pavés


1) Les pavés en pierre naturelle


Ces pierres proviennent de carrière. L'aspect peut varier : moucheté, rubané, veiné, de coloris plus ou moins nuancé.
Les pierres naturelles ont donc la particularité de n'être jamais uniformes.
Elles sont utilisées aussi bien en voirie que posées en terrasse.

2) Les pavés béton


La fabrication et la composition d'un pavé béton :
La fabrication d'un pavé se fait par compactage et pressage de béton. Le béton est un mélange de graviers, de sable, de ciment et d'eau. A cela, peuvent être ajoutés des colorants, des adjuvants.
On trouve 2 familles de pavés béton :
Le pavé pleine masse : il est composé d'un seul béton et de colorants. Ce pavé, par son mélange homogène, présente l'avantage de pouvoir supporter un processus de vieillissement
Le pavé pleine masse présente également l'avantage de pouvoir être coupé, il présente la même teinte sur l'ensemble de ses faces. Le colorant est sensible aux Ultra Violets (U.V Il est conseillé d'appliquer sur le pavé avec un traitement de protection, qui protège votre pavé et diminue sa sensibilité aux U.V.
Le pavé bicouche : composé d'un béton de corps et d'un béton de parement. Ce pavé est tout aussi résistant : Le béton de parement présente l'avantage d'utiliser des granulats plus variés et plus fins qui lui donne un rendu différent. Par contre, le pavé bicouche ne peut être utilisé que sur sa face supérieure
Certains parements peuvent être teintés par colorant, d'autres avec des pierres naturelles finement concassées qui déterminent la couleur (quartz pour le blanc, marbre pour le jaune, porphyre pour le rouge, granit pour le gris...). Ces pierres naturelles présentent d'autres avantages : la couleur est inaltérable dans le temps et elles sont antidérapantes.
Les différents modèles de pavés :
Les pavés autobloquants : ils ont la particularité de s'encastrer les uns dans les autres. Leur forme particulière évite tout mouvement latéral, ils supportent ainsi le passage de véhicules très lourds. On trouve des formes arrondies en S, ou des formes plus anguleuses en I ou H. présentent l'avantage d'être peu onéreux.
Les pavés « pose libre » : pose libre ou non autobloquants, ils sont les plus répandus. Ces pavés permettent des agencements très originaux : mélange de coloris, calepinage, rosaces... Bien posés, bien bordurés, ces pavés supportent également très bien le passage de véhicules lourds.
Les pavés moulés : très faciles à installer et permettent une pose rapide et régulière : en effet, ils sont très légers, peu épais et standards. Leur esthétique bien particulière, s'adapte bien à la rénovation d'ancien corps de ferme.. On les trouve en blanc et ton pierre. Ils ne s'utilisent que sur terrasse ou allée non carrossable. Ils se posent uniquement sur dalle béton ou lit de sable.

3) La pose


Pour une allée piétonne, une terrasse (non carrossable) : une pose sur lit de sable suffit.
Pour un accès de garage, une allée carrossable :
une pose sur lit de sable est suffisante, si vos pavés ont une épaisseur supérieure à 6cm ;
une pose sur mortier est indispensable, si vos pavés ont une épaisseur inférieure à 6cm.
Nota :ces fiches sont complétées & remises à jour en permanence, toute suggestion est la bienvenue.
Destockages et arrivages

Récapitulatif des opérations en cours

En date du 20 heures


Paiements sécurisés paypal visa mastercard et cheque