Clicky



I) Généralités
   1) Définition
   2) Pourquoi le carrelage ?
II) La pose
   1) La préparation du support
   2) La pose murale


















 







Photos non contractuelles,
utilisées pour illustration.

I) Généralités


1) Définition


Qu'est-ce qu'un carrelage ?
Les carreaux céramiques sont des plaques en matière céramique de différents formats et d'une épaisseur relativement faible.
Les matières premières :
- Les matières plastiques : les argiles
- Les matières fondantes (facilitent la cuisson) : les feldspaths, les pegmatites, les craies, etc.
- Les matières dégraissantes (donnent aux carreaux leur stabilité dimensionnelle pendant la cuisson) : les sables, les chamottes, etc.
Exemple de composition de pâtes :
Faïence :
   55% argiles blanches
   35% sable
   10% feldspath

Comme tous les produits céramiques, les carreaux sont durs, résistants, sains, faciles d'entretien et ininflammables. Ils sont également «rigides» (c'est-à-dire qu'ils ne se déforment pas, ne se plient pas). Selon leur degré de cuisson et leur composition, ils sont plus ou moins «fragiles» (c'est-à-dire qu'ils résistent modérément aux chocs accidentels).

2) Pourquoi le carrelage ?


Pourquoi choisir un carrelage plutôt qu'un autre matériau ?
1. Fonctionnel :
Plus résistant quel la plupart des autres matériaux.
Plus facile à entretenir.
2. Esthétique :
Un éventail quasi infini de coloris.
Des carreaux décorés, des listels de sols, des frises ou encore des cabochons permettent des compositions dont la seule limite est l'imagination.
Les principales dénominations utilisées :
Faïence bi-cuisson :
Carreaux pressés sur support poreux, colorés et émaillés en bi-cuisson (technologie qui prévoit deux cuissons successives : la première pour le support, la seconde pour le support et l'émail). Généralement en pâte rouge.
Mono cuisson :
Carreaux pressés sur support compact, clairs et émaillés en mono cuisson (technologie qui prévoit une cuisson simultanée du support et de l'émail). Ces carreaux sont appelés mono cuisson claire. On trouve également les carreaux dits mono cuisson pâte rouge (support le plus souvent poreux). Outre la méthode d'émaillage traditionnelle, il existe deux autres méthodes particulières : «l'émaillage sous pression» (mono pression) consistant à presser en même temps l'émail sous forme de poudre et le support (également sous forme de poudre) et «l'émaillage sur support incandescent», qui s'obtient en appliquant sur le support incandescent des émaux granulaires spéciaux.
Les pâtes de verre et les émaux :
Produit céramique issu de la même technologie que celle utilisée pour la fabrication du verre (pour la pâte de verre) ou céramique d'émail vitrifié (pour les émaux). Ces produits sont essentiellement utilisés pour le revêtement des piscines, salles de bain, ou la fabrication de mosaïques, grâce à une richesse de couleurs très variées et la possibilité de fabriquer de petits formats.


II) La pose


1) La préparation du support


Bien préparer son support c'est déjà avoir réussi 50% de la pose...
Un bon support doit être : plan, non friable, stable, solide, propre et normalement poreux.
Les supports plâtres ou ciments :
- dans le cas de surfaces humides ou poudreuses, appliquer un traitement approprié avant toute intervention (brosser, dépoussiérer et passer une couche de produit fixateur).
Les supports bois :
- appliquer un produit hydrofuge avant la pose.
Les autres supports :
- en cas de papier peint il est nécessaire de le décoller en totalité. Pour la peinture, il faut la dépolir ou la rayer et appliquer un primaire d'adhérence. Sur une surface carrelée, appliquer un primaire d'accrochage et griffer le support.

2) La pose murale


La préparation :
- La première rangée de carreaux doit être posée de niveau et non suivant l'inclinaison du sol. Utiliser la règle aluminium, les chevillettes et le niveau à bulle.
- Tous les éventuels dénivelés seront compensés par des coupes.
Pose des carreaux :
- Il faut étaler la colle horizontalement à la truelle et la peigner en appliquant l'outil en oblique afin que sa répartition soit régulière sur le mur. Etaler la colle sur une surface maximum de 1m².
- On positionne le premier carreau dans l'angle, puis on continue avec la première rangée en se servant de la règle horizontale comme support.
- Au fur et à mesure, placer les croisillons dans les angles de chaque carreau, afin d'obtenir des joints réguliers. A l'aide d'une latte en bois ou de la batte de carreleur et d'un maillet en caoutchouc, tapoter légèrement chaque carreau afin de niveler la surface. Carreler ensuite la deuxième rangée, et ainsi de suite.
- Laisser sécher 12 heures, retirer la règle pour passer à la pose des coupes.
Les coupes :
- Mesurer les découpes et les reporter sur les carreaux moins la largeur de 2 joints.
- .
- Pour les coupes droites on utilisera une carrelette ou bien un coupe-carreau électrique.
- Pour les coupes d'angles, même méthode que pour la coupe droite mais en deux temps : une première fois en longueur et une seconde en largeur. Rayer le carreau puis le grignoter à la pince à rogner (bec de perroquet).
- Pour les coupes courbes, on tracera le profil de la découpe sur un papier fort type bristol, et on reportera ce profil sur le carreau à découper. La découpe se fera à l'aide d'un fil scie à céramique ou d'une pointe au carbure et d'une pine perroquet.
- Pour les coupes interrupteurs et prises électriques on utilisera une scie cloche spéciale pour céramique à monter sur une perceuse.
Réaliser les joints :
- Attendre 24 heures avant d'effectuer les joints.
- Après avoir enlevé les excédents de colle, répartir le produit à l'aide d'une taloche et étaler le mélange en diagonale, jusqu'à remplissage complet des joints.
- Passer une éponge humide pour enlever les dernières traces sans creuser les joints.
- Laisser sécher 1 à 2 heures puis frotter avec un chiffon sec.
Nota :ces fiches sont complétées & remises à jour en permanence, toute suggestion est la bienvenue.
Destockages et arrivages

Récapitulatif des opérations en cours

En date du 20 heures


Paiements sécurisés paypal visa mastercard et cheque