Clicky
Fermer
Formulaire de Contact

Merci. Votre message vient de nous être envoye





























Photos non contractuelles,
utilisées pour illustration.

I) Définition


Les meubles sont l'ensemble des éléments qui servent au confort des personnes et au rangement d'objets divers.
Ils peuvent être le résultat d'une création artistique et être considérés comme une forme d'art décoratif. Les meubles contribuent aussi à la décoration, en conjonction avec d'autres objets tels que rideaux, tapis, pendules ou luminaires qui contribuent à la création d'un espace intérieur pratique et confortable.


II) Les principaux styles mobiliers


Moyen Âge :
Roman : meubles décorés d'arcs en plein cintre.
Gothique : meubles arborant des fenestrages ouvragés caractéristiques de l'architecture de cette période.
Renaissance :
Renaissance : le mobilier emprunte ses formes à l'architecture antique : fronton, entablement, colonne, pilastre, arcade, etc. Les motifs ornementaux sont variés : putti, mascarons, cartouches, cuirs découpés, médaillons, miroirs, guirlandes, rubans noués, entrelacs, corbeilles de fleurs et de fruits, chutes de piastres, etc.
Seconde Renaissance française ou Henri II : l'inspiration est plus antique qu'italienne comme à la première renaissance. Le mobilier voit l'apparition des accotoirs ajourés.
Baroque :
Louis XIII : nombreuses influences étrangères (flamandes, italiennes ou espagnoles), lignes droites, persistance de l'entretoise en H, les sièges gardent une traverse de façade qui rappelle les sièges à piètement non ajouré de la Renaissance (sgabello).
Classicisme :
Louis XIV : style se caractérisant avant tout par sa symétrie absolue et une dimension importante et ostentatoire. Inspiration italienne et antique (Rome victorieuse, gracieuse, Julius Caesar, etc.).
Régence, Rococo , Rocaille :
Régence : dossier est de plus en plus violonné, accotoirs plus en retrait dans la chaise. Ils sont recouverts de tapisserie ou de riches tissus, de garniture particulière : le cannage.
Rococo : fantaisie des lignes courbes et asymétriques rappelant les volutes des coquillages ou bien les feuillages, utilisation de teintes claires (blanc, ivoire, or), des motifs mêlant fleurs, feuilles, fruits, rubans, etc., insertion de peintures et de miroirs.Louis XV ou Rocaille : se caractérise par sa légèreté, en réaction au style Louis XIV où le mobilier devait dégager de la puissance et imposer le respect au point d'en devenir écrasant : le mobilier Louis XV est charmant, élégant, léger et invite plus à la détente et aux futilités de la cour qu'à la solennité.
Néoclassicisme :
Transition : appelé à l'époque "dans le goût grec", se rapproche de l'image qu'ont ses contemporains de l'Antiquité gréco-latine. Influencé par le néoclassicisme, il aspire à la simplicité d'un mobilier qui s'inspire en grande mesure des Anciens.
Louis XVI : en opposition au style Louis XV : il rejette les formes rocailles du style Louis XV et revient à la rigueur de forme géométriques inspirées, entre autres, par la découverte de vestiges de l'antiquité à Herculanum et Pompéi.
Directoire : formes se simplifiant : les courbes discrètes et les lignes droites sans rigidité s'allient dans une grande élégance. Le style Directoire annonce le style Empire sans en avoir toutefois la lourdeur.
Empire : rigueur des lignes droites et scrupuleusement orthogonales, hiératisme de l'ensemble, prédominance de l'acajou, absence de marqueterie, décor de bronze en applique : couronnes de laurier, étoiles, palmettes, abeilles, nymphes dansantes.
Romantisme :
Restauration : modèles légers, de petites, solides et gracieux. La forme gondole est très à la mode, l'ornementation le plus souvent faite de filets, se trouve sur la traverse supérieure du dossier ainsi que sur la traverse avant du siège. Les plus riches sont marquetés.
Louis-Philippe : animé par un souci de confort et d'économie. Il est le prolongement direct du style Restauration dont il conserve les lignes sobres mais pas l'élégance raffinée. Il ne brille pas par son originalité : il est vrai que l'industrialisation de la fabrication se fait au détriment de l'ornementation : les motifs sont peu nombreux.
Réalisme :
Napoléon III ou Second Empire : éclectisme : ce style s'inspire de nombreux styles allant des architectures de l'Antiquité, principalement gréco-romaines, jusqu'à celles de la fin de l'Ancien Régime (Néoclassicisme) en passant par les Renaissances italienne et française. Les ornementations sont souvent en relief, très élaborées et surabondante. Luxe et goût du faste : utilisation de tentures et franges agrémentant les sièges.
Période moderne :
Arts & Crafts : mise en avant du matériau, les meubles se font en bois massif, le martelage de l'argenterie et de la dinanderie se fait à la main. En réaction aux atmosphères surchargées de la bourgeoisie victorienne, les créateurs en avant la simplicité voire le dépouillement, estimant qu'un beau mobilier se suffit à lui-même. Dans leurs œuvres, surgissent les végétaux et les animaux, symboles de la nature, mais plus ou moins stylisés.
Art nouveau : style du concepteur individuel, remettant en son centre le travail de l'artiste et éloignant celui de la machine. L'innovation majeure dans le domaine de la décoration intérieure : recherche d'unité. Toutefois, le style n'échappe pas à certains parallèles avec la tradition, en particulier gothique, rococo et baroque ; le gothique servit ainsi de modèle théorique, le rococo d'exemple dans l'application de l'asymétrie et le baroque de source d'inspiration en matière de conception plastique des formes. De son côté, l'art coloré du Japon, contribua également massivement à l'émancipation de l'Art Nouveau de l'asservissement à la symétrie des ordres grecs.
Bauhaus : création de produits simples, peu chers et faciles à fabriquer : on utilise de nouveaux matériaux comme le contre-plaqué, les meubles deviennent souvent démontables ou remontables et multi-fonctionnels.
Art déco : Les formes restent classiques, avec parfois des rappels des styles antérieurs : Louis XVI, Directoire, Louis-Philippe. Mais l'art cubiste va pousser à une simplification des formes. Les volumes sont parallélépipédiques, aux angles vifs, ou arrondis, ou à pans coupés. Le cercle et l'octogone sont également appréciés. Les meubles sont souvent supportés par des socles. Les moulures sont rares.
Style « paquebot », Streamline moderne : branche tardive du style Art déco. Ce style architectural accentue les formes courbes et incurvées, les longues lignes horizontales, et parfois les éléments empruntés à l'univers nautique (comme les balustrades et les hublots).


III) Meubles d'intérieur


Tout est possible et à tous les prix. Des meubles d'époque achetés chez des antiquaires aux meubles à monter soi-même livrés en kit dans les grandes surfaces spécialisées.
De nos jours on change de meubles plus souvent ; si la qualité d'un beau meuble est toujours prisée, on sacrifie plus souvent l'esthétisme au pratique, les questions de coût et du large choix proposé en sont les causes.
Du fait de la taille des maisons et appartements qui ont tendance à diminuer en surface, le meuble de nos jours est fonctionnel, les grandes armoires de nos grands-parents sont remplacées par des placards intégrés dans les murs, les buffets et vaisseliers de nos cuisines sont encastrés dans les éléments muraux qui forment un espace fonctionnel ou l'électroménager règne.
Le séjour est convivial et offre son ou ses canapés et fauteuils, la salle à manger est intégrée au séjour, seules restent la table et ses chaises.
Nota :ces fiches sont complétées & remises à jour en permanence, toute suggestion est la bienvenue.


Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Bienvenue, identifiez-vous

Arrivages